Les Manipulations Vertébrales

Qu'est ce qu'est une manipulation?

Une manipulation vertébrale, ou plus techniquement une Mobilisation de Haute Vélocité et Faible Amplitude, est l'une des techniques les plus utilisées par les ostéopathes pour faciliter la mobilité d'une articulation. C'est une technique rapide et efficace pour atténuer une douleur aiguë dans la nuque, le dos ou les articulations des membres supérieurs ou inférieurs.

Quand peut on avoir besoin d'être manipulé ?

Lors de votre séance, nous vous faisons bouger votre cou et votre dos pour voir dans quelle position votre corps peu et ne peut pas bouger correctement, et si cela recréé des symptômes.

Physiothérapie

En règle générale, lorsqu'une articulation est "coincée", cela vient du fait d'un gros faux mouvement au préalable, comme par exemple de soulever un carton lourd et en se redressant, sentir une grosse douleur dans le bas du dos ; ou bien cela peut provenir d'une succession de petite mauvaises positions au quotidien, comme dormir sur un mauvais matelas pendant des mois par exemple.

Enfant endormi

Dans les 2 cas, vos vertèbres bougent un tout petit peu trop, et les muscles autour se contractent pour les protéger et éviter que cela ne se reproduise.

Cela n'est jamais dangereux, à de rares exceptions près. Votre corps est extrêmement intelligent, et va bloquer la zone endommagée bien avant que vous puissiez vous faire réellement mal.

Que fait l'ostéopathe lorsqu'il souhaite manipuler un patient ?

Physiothérapie

Lorsque vous consultez un ostéopathe pour des douleurs dorsales , nous commençons alors souvent par masser les muscles situés autour de l'articulation, pour permettre de rétablir un peu de mouvement, puis nous effectuons la fameuse manipulation.

Nous ne remettons JAMAIS de "vertèbre en place". Ce que nous faisons est en fait bien plus simple.

Votre articulation affectée ne bouge pas. Dès lors ; l'"huile" présente dans l'articulation ne bouge pas et ne lubrifie pas toute la surface. Nous créons mécaniquement un peu d'espace, en tirant ou en effectuant une rotation pour créer une réaction chimique.

Imaginez une bouteille d'eau gazeuse. Si la bouteille est immobile, le haut de la bouteille n'est jamais mouillée. Si vous tournez le bouchon, le gaz carbonique s'échappe et mélange l'eau dans toute la bouteille. Le même principe s'applique lorsque l'on " fait craquer" une vertèbre, Nous lubrifions l'articulation pour lui permettre de bouger librement. Et Voilà !

Pourquoi nous ne "craquons" pas tout le monde

La règle d'or concernant toute technique ostéopathique est : "d'abord obtenir le consentement du patient" !

C'est votre corps, la décision vous appartient!

Nous ne pouvons que vous dire que telle ou telle technique nous semble être la plus appropriée pour traiter efficacement ce dont vous souffrez. Nous ne vous faisons JAMAIS craquer sans vous prévenir !

Nous ne manipulons pas certaines catégories de personnes. Ces techniques sont extrêmement peu risquées. Nous vous posons toujours beaucoup de questions qui peuvent vous sembler inutiles lors de votre 1ère séance, mais elle sont essentielles pour déterminer ce que l'on peut ou ne peut pas faire en toute sécurité.

Nous ne craquons donc pas les enfants n'ayant pas fini leur puberté. Leurs os ne sont parfois pas encore complètements solidifiés et comme nous ne faisons pas de radios du corps avant une séance, nous utilisons d'autres techniques.

Les personnes considérées comme "âgées", en particulier les femmes ménopausées, ont parfois de l'ostéoporose, aussi connu comme la "maladie des os de verre". Mettre sous pression des os n'est dans ces cas là pas recommandés, car ils sont jusqu'a 3x plus sujets à une fracture

Enfin, pour certaines pathologies, cela n'est tout simplement pas une technique efficace ! L'ostéopathie s'appuie sur des techniques scientifiquement prouvées pour leur efficacité.

Lors d'une hernie discale par exemple, les recherches scientifiques indiquent qu'elle n'aident pas systématiquement à améliorer cette pathologie !

Quels sont les risques de se faire manipuler ?

Les Risques sont EXTREMEMENT FAIBLES.

Le National Council for Osteopathic Research a recensé toutes les manipulations ayant eu des effets secondaires indésirables. Les résultats montrent que statistiquement,  entre 1/100 000 et 1/ 1 000 000  de manipulations ont des conséquences nocives sur le patient.

En comparaison, prendre des anti-inflammatoires tels que le doliprane pendant des périodes prolongées tue 1 personne sur 1 000.

Les "craquements" sont donc  jusqu'a 1 000 fois moins risquées que de prendre certains médicaments sans ordonnance

Ostéopathe au travail